Hélène Roberge

Notre fédération

La Fédération des commissions scolaires du Québec existe depuis 1947 et célèbre ses 70 ans cette année. La prochaine personne qui sera élue à la présidence le 3 juin prochain sera la vingt-deuxième à occuper cette fonction.

Notre Fédération est régie par différents outils de gouvernance dont les règlements généraux et une loi constituante que vous pouvez consulter  sur le site web de la FCSQ.  Les actions de la FCSQ sont guidées par un plan stratégique qui est présentement échu et qui sera renouvelé lors de la prochaine assemblée générale.

Voici quelques éléments de nos outils de gouvernance :

Les buts de la FCSQ inscrits dans la Loi concernant la FCSQ

La Fédération a pour but de promouvoir les intérêts de l’éducation et, à cette fin :

  1. de grouper et d’unir les diverses commissions scolaires du Québec;
  2. de prendre toute initiative susceptible de défendre et de protéger les intérêts de ses membres et de l’ensemble des commissions scolaires du Québec;
  3. d’aider à régler les différents problèmes d’ordre éducatif, culturel, économique et social qui peuvent se poser pour ses membres

Les pouvoirs et fonctions de la personne à la présidence :

  1. Personnifier l’autorité de la Fédération.
  2. Prendre des décisions d’urgence dans tous les projets ou actions.
  3. Énoncer en public les politiques et orientations.
  4. Maintenir les contacts avec le gouvernement, les commissions scolaires membres et les diverses associations, au niveau des dirigeants.
  5. Recevoir les rapports du directeur général sur le fonctionnement de la Fédération et l’évolution des actions en cours.
  6. Exercer un droit de surveillance générale de la Fédération ainsi que les fonctions qui lui incombent en vertu des présents règlements ou que peuvent lui confier l’assemblée générale, le conseil général ou le bureau de direction.
  7. Voir à la convocation et présider toutes sessions ordinaires et extraordinaires de l’assemblée générale, du conseil général, du bureau de direction et du congrès; toutefois, lors des sessions de l’assemblée générale ou du congrès, il peut recommander la nomination d’un président des délibérations.
  8. Exercer un vote prépondérant aux sessions qu’il préside.
  9. Être membre d’office de tous les comités avec droit de vote.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter le Site web de la FCSQ